Tsinjovy ny hoavinao

appel et sms

accueil > appel et sms  > extras > Antoka

Antoka

 

En partenariat avec Micro ensure et Allianz, Airtel met à la disposition de ses abonnés « antoka », un produit qui permettra à ses clients prépayés de 18 à 65 ans de bénéficier d’une couverture d’assurance décès, hospitalisation et d’invalidité suite à un accident.

La souscription se fait via *233# et est gratuite en cette période de lancement .Cette souscription est à régulariser par le remplissage d’un formulaire dédié auprès des shops.

Afin de bénéficier de l’assurance, l’abonné souscrit a juste à  atteindre une consommation mensuelle à partir  de 3500 Ariary

En cas de sinistre, il sera demandé au requérant de produire les pièces justifiant ledit sinistre .Une fois les pièces jugées valides, le paiement de l’indemnisation se fera par Airtel Money sous 5 jours.

Quelques questions fréquemment posées :

  • En quoi consiste Antoka ?
    Antoka est un nouveau produit d’Airtel qui consiste à offrir aux abonnés prépayés de 18 à 65 ans régulièrement inscrits une assurance gratuite.
  • Quel genre d’assurance offre-t-on à ces abonnés ?
    Les abonnés inscrits ont accès à l’assurance en cas de décès, à l’assurance en cas d’hospitalisation et à l’assurance accident.
  • Airtel devient donc un assureur ?
    Pas du tout, Airtel travaille en partenariat avec Micro ensure (une société d’assurance britannique spécialisée dans l’assurance de masse) et Allianz son partenaire local.
  • Comment bénéficier de cette offre ?
    Il faut préalablement s’inscrire en tapant *233# et confirmer ultérieurement cette inscription en remplissant une fiche de souscription dédiée auprès d’un shop Airtel. En cette période de lancement, la souscription est gratuite.

    Une fois souscrit, il vous reste à consommer plus de 3500 Ariary mensuellement pour être couvert.

Consulter les termes et conditions

Services de Messagerie Vocale airtel
des appels manqués notification

Besoin d'aide supplémentaire?
Appel - 121

support en ligne
nous situer

Suivez-nous: